Google Shopping Gratuit : ce que vous devez absolument savoir

C’est officiel, Google Shopping sera composé principalement d’annonces gratuites en 2020. Si on sait que le dispositif est d’ores et déjà effectif aux Etats Unis, quand peut-on espérer le déploiement des listes produits gratuites en France ?

Au terme de ce nouvel article Web Hors Piste, vous devriez être capable de :

  • Comprendre le fonctionnement global de Google Shopping
  • Mesurer la finalité et les objectifs de cette mesure
  • Percevoir les conséquences et les opportunités de cette mesure sur votre SEO, votre stratégie de Webmarketing et votre e-commerce.

Mais au fait, Google Shopping, c’est quoi ?

Google Shopping est un service permettant à l’internaute de rechercher, explorer et comparer les offres de marchands en ligne. Un consommateur va lancer une requête sur la SERP (la page de recherche de Google) pour trouver des produits susceptibles de répondre à son besoin. C’est de cette demande que va naître, pour un propriétaire d’une boutique en ligne, une opportunité significative : celle de présenter son produit, ses caractéristiques, via une annonce publicitaire.

Une technologie de publicité ciblée…

Prenons un exemple concret pour bien comprendre ce qu’est Google Shopping.

Imaginons que l’équipe de Web Hors Piste ait soudainement besoin de matériel de ski pour ses prochaines vacances en Haute-Savoie…

De l’autre côté, prenons un vendeur de Skis et Snowboards, disposant d’une boutique en ligne et désirant surtout profiter de la technologie de Google, pour rentrer en contact avec les internautes qui recherchent activement ce type de produits. Grâce à l’outil Google Merchant Center, notre marchand peut exporter son flux de produits (son offre de ski, de snowboard, ses gants peut-être), pour commencer à diffuser, moyennant une enchère, des annonces publicitaires présentant ses produits.

… Au service de VOS produits

Parce que les campagnes Google Shopping vont permettre à notre vendeur de faire la promotion de ses produits avant même que nous cliquions sur son annonce, c’est un peu un véritable coup de projecteur sur l’offre de produits de son entreprise.

Voyez plutôt, un exemple de campagne shopping PLA’s (Product Listing Ads) sur la page de recherche Google :

Google-Shopping-Ads

Dès lors, l’équipe de Web Hors Piste pourrait décider de :

  1. Cliquer directement sur la fiche produit de ces chaussures de ski…et pourquoi pas les mettre dans son panier.
  2. Continuer son expérience Google shopping en explorant cette fois-ci non plus sur la SERP, mais en cliquant sur l’onglet Shopping, pour voir plus de produits similaires. Nous pourrions ainsi comparer les skis et les snows, les prix, les magasins, et même pourquoi pas les stocks de vendeurs à proximité de Annecy.

En 2020, cap sur un modèle freemium pour le service

Tim Ready, annonçait en avril que le service Shopping de Google allait être composé majoritairement d’annonces gratuites en 2020. La mise en place est déjà effective aux Etats-Unis depuis fin avril. Le directeur du commerce du géant a promis que le déploiement de cette nouvelle fonctionnalité pour les autres pays aura lieu d’ici la fin de l’année.

Pourquoi est-ce un bon en avant?

Cette annonce intervient évidemment dans un contexte de crise liée au COVID 19. De nombreux commerçants se sont effectivement retrouvés en difficultés financières pendant cette période. Conséquence : le budget n’était pas toujours disponible pour des investissements publicitaires. En outre, des magasins physiques étaient dans l’obligation de fermer… C’est d’abord pour ces faits que Google a décidé « d’apporter un peu d’aide aux entreprises et poser les bases d’un écosystème de distribution plus sain pour l’avenir » (Bill Ready).

Si on se penche maintenant du côté de la demande, il y a eu une recrudescence des courses en ligne induite par le confinement, mais avec une offre qui ne répondait pas toujours aux attentes du cyberacheteur (pas assez de choix sur Google Shopping, pas assez d’informations sur les stocks disponibles, pas assez de produits pertinents ou dans l’air du temps).

Enfin, si on s’intéresse au marché de la publicité en ligne et à la firme de Mountain View, on comprend que cette décision intervient aussi dans un contexte ou Amazon s’impose de plus en plus comme un concurrent redoutable pour la publicité des produits. En effet, Amazon absorbe des parts de marché substantielles avec son modèle économique similaire, qui permet, rappelons-le, lui aussi de comparer efficacement un choix immense de produit.

À travers la confrontation de ces 3 points de vue on comprend donc bien pourquoi cette annonce a fait l’effet d’une bombe… Elle signifie que :

  • Les annonceurs pourront offrir à leurs produits une visibilité gratuite sur l’interface Google Shopping, ce qui est particulièrement intéressant pour les plus petits d’entre-eux, et les entreprises en difficultés, évidemment
  • Les consommateurs pourront avoir une vue sur plus de produits similaires, au même moment, au même endroit
  • La bataille “à qui propose la meilleure expérience de recherche de produits en ligne” passe à une vitesse supérieure entre Amazon et Google…

Pourquoi est-ce un bon en arrière?

Ce qui est amusant et intéressant avec ce dispositif, c’est qu’il nous ramène quelques années en arrière, en 2002, à l’aire de « Froogle ».

En effet, à ses origines, le comparateur de produits ne facturait pas les fiches qu’il recensait. Un annonceur ne pouvait donc pas non plus payer une enchère pour apparaître en tête des résultats de recherches. Google ne percevait pas non plus de commission dès lors qu’un internaute passait au panier. Vous vous demandez certainement alors comment Google gagnait de l’argent avec ce modèle. La réponse : d’autres annonces Google AdWords étaient toujours affichées sur les côtés de page.

Après plusieurs années d’activités du comparateur en version Bêta, Google décide finalement de passer vers un modèle payant en 2012… Avant de faire machine arrière aujourd’hui, donc.

Curieux bienfaits d’une fiche produit gratuite

Concrètement, ce listing gratuit de vos produits sur l’interface Shopping pourrait vous permettre de :

  • Créer un point de contact supplémentaire avec votre clientèle
  • Augmenter le trafic à destination de votre site ou de votre magasin local
  • Toucher des prospects mieux qualifiés
  • Gagner une notoriété substantielle via une exposition de vos produits vers des millions d’internautes qui chaque jour, se connectent à Google pour shopper.
  • Booster vos liens sponsorisés Google Shopping (les PLA’S)
  • Influer votre SEO

Arrêtons nous quelques instants sur ces deux derniers points.

Conséquence sur votre SEO

Si vous deviez vous souvenir d’une chose de cet article, ce serait celle-ci : Google Shopping n’est pas qu’un pseudo comparateur de prix, c’est aussi une plateforme, composée d’algorithmes fonctionnant de manière très similaire à ceux d’un moteur de recherche classique.

Aussi, ce passage vers un nouveau modèle va créer un challenge pour les annonceurs, petits et grands, et les spécialistes en SEO : il va falloir désormais optimiser le référencement naturel de ces fiches produits… Pour plus de visibilité organique.

On peut imaginer que dès que ce dispositif sera effectif en France, il faudra passer à l’action rapidement : comme pour le SEO classique, il est fort à parier que Google prendra en compte l’historique (le trafic généré par vos produits) pour classer toutes ces nouvelles fiches organiques.

Conséquences sur vos campagnes Shopping

Sera t-il toujours nécessaire d’investir dans une campagne PLA’s ? La réponse est oui, et pour au moins 4 raisons.

  1. Les produits listés naturellement dans Google Shopping seront disponibles uniquement dans l’onglet shopping (et donc pas dans la page principale de Google)
  2. La campagne shopping payante PLA’S, c’est pour garantir une visibilité, même si le site e-commerce n’est pas très bien référencé naturellement.
  3. Les campagnes PLA’S sont TRÈS utiles pour répondre au phénomène de saisonnalité des ventes que connaît chaque business en fonction de son secteur.
  4. Face à un annuaire de produits qui va gonfler de plus en plus, les campagnes PLA’S seront toujours essentielles pour se mettre en avant vis-à-vis de la concurrence.

Conclusion

D’ici la fin de l’année, vous pourrez profiter de fiches produit gratuites sur Google Shopping. Ce nouveau dispositif, signe à la fois une avancée pour la recherche de produits en ligne mais aussi un retour partiel vers un modèle économique antérieur : Froogle. Une certitude : la manière dont vos cibles chercheront des produits similaires aux vôtres va changer.

Vous désirez en savoir plus sur la mise en place d’une fiche produit Google Shopping ? Vous avez besoin d’un expert pour booster les performances de vos campagnes shopping ?

Laissez un commentaire ou une questions

Votre adresse mail ne sera pas publique. * = champ obligatoires