En tant que propriétaire de site, vous pouvez être confronté à diverses situations où la refonte ou migration de site est votre meilleure option, voire la seule. Vous avez certainement entendu parler de l’impact de la refonte d’un site web sur le SEO et son référencement naturel. Découvrez dans cet article la liste des points importants à vérifier avant, pendant et après la refonte de votre site Web afin de sauver sa visibilité et ses classements dans le moteur de recherche.

Raisons d’une refonte ou d’une migration d’un site Web

1- Modifier la structure, la navigation (arborescence) ou le design et la conception de votre site

La refonte d’un site Web n’est pas quelque chose que vous devriez faire sur un coup de tête. Si vous pensez que vos conversions ou vos ventes sont plus faibles en raison de l’apparence de votre site, de l’expérience ou du parcours client, vous devez d’abord le prouver en excluant respectivement les causes liées à la conception, au design ou à l’architecture.

2- Passer à un nouveau framework ou CMS

Avoir un site Web sur une plateforme obsolète peut être pénible pour vous et peut perturber votre audience, ce qui peut entraîner une perte de ventes. Choisir un CMS qui vous convient est un autre sujet pour un autre article; il n’y a pas de réponse unique car chaque site nécessite une approche spécifique.

Vérifiez bien si le passage à une technologie différente (le CMS) est la seule option ou s’il existe un moyen d’améliorer votre configuration actuelle pour répondre à vos besoins. Il est indispensable de consulter l’avis d’un spécialiste en marketing digital avant de se lancer dans une refonte si votre site génère déjà un flux important de visites, de vues et de conversions.

refonte siteweb changer cms seo

3- Ajouter des fonctionnalités pour le mobile

À l’ère de l’indexation mobile-first et compte tenu de l’immense ratio du trafic mobile sur ordinateur de bureau, il est impossible de ne pas avoir un site Web responsive et optimisé pour toutes les tailles d’écran. Néanmoins, vous devez d’abord analyser les préférences de votre public et trouver un équilibre coût-bénéfice approprié pour créer une expérience spécifique aux mobiles.
Analyser le taux de conversion sur mobile est la première étape.

Découvrez dans cet article comment accélérer la vitesse de chargement de votre site sur mobile

site responsive mobile seo refonte

4- Passer de HTTP à HTTPS

La mise en œuvre du protocole HTTPS sur votre site Web n’est pas seulement importante du point de vue de la sécurité. Si vous ne possédez pas de site HTTPS, cela peut avoir un impact négatif sur l’expérience utilisateur, car la plupart des navigateurs afficheront un avertissement pour les pages non sécurisées. De plus, l’algorithme de Google et les autres moteurs de recherche favorisent les sites qui possèdent une certification SSL et une connexion HTTPS dans leurs résultats de recherche. Découvrez dans cet article comment sécuriser votre site web avec le protocole HTTPS

La connexion sécurisée avec un protocole HTTPS est un critère de classement pour le SEO.

5- Déplacement vers un nouveau serveur d’hébergement

Si vous n’êtes pas satisfait des performances de votre serveur ou de vos conditions d’hébergement, vous souhaiterez peut-être passer par un autre hébergeur. Prenez le temps de rechercher et de trouver la solution la plus adaptée pour votre site.

Voici un article qui compare les hébergeur Web les plus connus en France.

6- Changer le nom de domaine

Vous voudrez peut-être changer votre nom de domaine en raison du changement de marque ou Rebranding. Mais comme pour toute autre raison de migration, changer le nom de domaine est une décision très importante que vous ne devez pas prendre à la légère.

Avant de commencer la refonte d’un site Web 

Notre checklist SEO contient toutes les étapes que vous devrez suivre pour une refonte de site Web réussie, alors n’hésitez pas à l’utiliser comme guide et / ou comme plan de planification.

Pour l’instant, vous devez vous rappeler que la clé d’une refonte réussie est une bonne planification et la réalisation de tests minutieux.

Voici les règles de base de la refonte de site Web :

  • Informez vos utilisateurs que vous allez déplacer votre site Web. Même si vous suivez toutes les instructions, votre site Web peut encore souffrir de quelques problèmes, il est donc préférable de prévenir votre audience.
  • SI POSSIBLE, essayez de ne pas migrer l’intégralité du site en une seule fois. Commencez par créer un échantillon de test d’un nouveau site. Lorsque vous êtes sûr que tout fonctionne correctement, commencez à déplacer votre site Web morceau par morceau.
  • Évitez de mélanger plusieurs types de migration en un seul mouvement. Par exemple, si vous souhaitez changer votre nom de domaine, changer le serveur d’hébergement et modifier l’architecture de votre site, nous vous recommandons de le faire étape par étape et laisser au moins 30 jours entre deux étapes.
  • Migrez SI POSSIBLE pendant une période de faible trafic, cela minimisera l’impact en cas de problème. De plus, une charge de serveur réduite permettra aux robots de Google d’explorer et d’indexer votre nouveau site Web plus rapidement.
  • Soyons optimistes, mais préparez-vous au pire. La migration ou la refonte d’un sites Web est une action sérieuse qui comporte de nombreux problèmes et pièges potentiels. Faites vous accompagner par un spécialiste en marketing digital.

Checklist SEO pendant la refonte d’un site Web

1- Utilisez la méthode Sandbox

Ne faites jamais une refonte de site Web sans tout d’abord tester sur un serveur de test. Vérifiez que les redirections fonctionnent correctement et effectuez toutes les vérifications en privé avant la mise en ligne.

2- Crawlez votre site avant la refonte

Explorez les URLs de votre site avec un outil de Crawling, et assurez-vous d’enregistrer l’exploration pour plus tard.
Vous devez vous assurer que vous disposez d’une liste complète des URL de votre ancien site afin que rien ne se perde à cause de la transition.

Découvrez comment Google crawl les sites Web

Utilisez cette opportunité pour identifier les erreurs d’exploration et les redirections qui existent sur l’ancien site. Celles-ci ont tendance à grimper au fil du temps.

Vous devez absolument supprimer ou remplacer tous les liens pointant vers une page 404 pendant le processus de la refonte. De plus, on vous recommande fortement de mettre à jour tous les liens qui pointent vers des pages redirigées afin qu’ils pointent vers la nouvelle page finale. Vous ne voulez pas vous retrouver avec des chaînes de redirection après la migration.

N’oubliez pas qu’une exploration de site peut ne pas être en mesure d’identifier toutes les pages de votre site. Par exemple, si vous avez des pages qui ne sont pas liées à d’autres pages de votre site, elles n’apparaîtront pas dans une exploration. Vous pouvez utiliser vos propres enregistrements et bases de données pour trouver ces pages, bien sûr, mais si ce n’est pas possible, vous pouvez trouver ces pages dans vos données Google Analytics.

Si vous trouvez des pages orphelines, assurez-vous de mettre à jour le site et de créer un lien vers celles-ci pendant la refonte. Ces pages sont beaucoup moins susceptibles de générer du trafic sur les moteurs de recherche si elles ne sont pas liées au reste de votre site.

3. Comparez vos analyses

Faites une copie de vos données Google Analytics et Search Console; vous aurez besoin de ces informations afin de pouvoir identifier rapidement si du trafic est perdu après la refonte.

En cas de perte de trafic, exportez les données Analytics de votre nouveau site et effectuez une comparaison côte à côte avec les données de votre ancien site, afin que vous puissiez identifier précisément les pages qui ont perdu le trafic. Dans de nombreux cas, une perte de trafic sera isolée sur des pages individuelles, plutôt que sur l’ensemble du site.

4. Mappez toutes les URL modifiées de l’ancienne à la nouvelle version

Vous devriez avoir un tableau qui répertorie chaque ancienne URL et chaque nouvelle URL.

De toute évidence, la suppression d’une page supprime sa capacité à capturer le trafic des moteurs de recherche. De plus, la suppression d’un trop grand nombre de pages pendant la migration peut amener Google à conclure que le nouveau site n’est pas le même que l’ancien site, ce qui vous fera perdre votre classement.

Idéalement, l’architecture de l’URL doit être identique à l’ancienne, à moins que vous n’ayez de très bonnes raisons de la modifier. Si vous prévoyez de le changer, une migration de site peut sembler le moment idéal pour le faire, mais vous devez être conscient que cela peut amener Google à le voir comme un site entièrement différent. Si vous faites les deux en même temps, vous ne pourrez pas déterminer si des pertes de trafic résultent d’un changement d’architecture ou de la migration du site.

Découvrez cet article technique sur la refonte d’un site web avec un changement d’URLs

5. Mettez à jour tous les liens internes

Les liens HTML de votre nouveau site doivent pointer vers le nouveau site, pas vers l’ancien.

Cela peut sembler évident, mais au fur et à mesure que vous avancez dans le processus, vous vous rendrez rapidement compte à quel point il peut être tentant de laisser les liens inchangés, car ils redirigeront de toute façon vers la nouvelle URL. Ne succombez pas à cette tentation. Outre la charge du serveur, qui ralentit les performances du site, les redirections peuvent affaiblir votre PageRank.

6. Canonicalisez toutes les nouvelles pages

Vérifiez que le tag canonical sur le nouveau site fait référence au nouveau site et non à l’ancien. La canonisation vers l’ancien site peut être désastreuse, car elle peut empêcher l’indexation du nouveau site.

On vous recommande d’auto-canoniser toutes vos pages sur le nouveau site (sauf, bien sûr, pour les pages qui devraient canoniser vers une autre page). En combinaison avec les redirections, cela indique à Google que le nouveau site est, en fait, le nouvel emplacement de l’ancien site. L’auto-canonisation à l’échelle du site est de toute façon recommandée, car les paramètres d’URL créent un contenu en double qui doit toujours pointer vers l’URL sans paramètre.

canonical tag seo refonte site web

7. Résolvez les problèmes de contenu en double

Diverses mauvaises manipulations pendant la refonte d’un site Web peuvent entraîner des problèmes de contenu en double. Soyez conscient de ces problèmes et essayez de les éviter :

  • Si les deux versions multiples d’une URL sont publiées, il en résulte un contenu en double. Si l’auto-canonisation est correctement mise en place, cela devrait résoudre le problème, mais on vous recommande toujours de configurer des règles de redirection dans .htaccess afin qu’une seule version de la page soit accessible. Assurez-vous que les liens sont cohérents pour éviter les redirections à partir de liens internes.
  • Vérifiez que seul HTTPS ou HTTP est utilisé et que seule la version www ou non-www du site est accessible. Les autres devraient rediriger vers le bon site.
  • Si votre site dispose d’une fonction de recherche, les pages de résultats de recherche ne doivent pas être indexées.
  • On l’a mentionné plus tôt, mais l’auto-canonisation devrait être en place pour éviter le contenu dupliqué créé par des chaînes de requête d’URL.

8. Identifiez et corrigez les pages supprimées

On a mentionné ci-dessus que vous devriez généralement éviter de supprimer des pages pendant la migration. Si certaines pages doivent simplement être supprimées, procédez comme suit :

 

  • Faites une liste de toutes les pages.
  • Ne redirigez pas les anciennes pages vers le nouveau site.
  • Supprimez tous les liens de ces pages.
  • Supprimez les pages de l’ancien site et permettez-leur de se rediriger vers 404.
  • S’il existe un remplacement approprié pour la page, configurez une redirection 301 et modifiez tous les liens pour pointer vers la nouvelle page. Vous ne devez le faire que si la page de remplacement a le même objectif que l’ancienne page.
  • Ne redirigez pas les pages supprimées vers la page d’accueil (également appelée «soft 404»). S’il n’y a pas de remplacement approprié pour une page, laissez la en 404. Un 404 n’est une erreur que si vous créez un lien vers la page.

9. Assurez-vous qu’une page 404 personnalisée est en place

Une page 404 personnalisée permet aux utilisateurs de naviguer facilement sur votre site et de trouver quelque chose d’utile s’ils atterrissent sur une page qui n’existe plus.

page 404 personnalisée

10. Gérez et envoyez des sitemaps

Conservez votre ancien sitemap dans Google Search Console et ajoutez également le sitemap du nouveau site. Demander à Google d’explorer l’ancien plan du site et de découvrir les redirections est un bon moyen d’accélérer le processus.

11. Gardez les analyses en place à tout moment

Installez Google Analytics sur le nouveau domaine et faites-le bien fonctionner avant de lancer le site au public. Vous ne voulez pas manquer de données pendant la transition et il est important de surveiller les changements de trafic après la refonte.

12. Redirigez tous les liens modifiés

Comme mentionné ci-dessus, le moyen idéal pour configurer vos redirections est d’utiliser une expression regex dans le fichier .htaccess de votre ancien site. L’expression regex doit simplement remplacer votre nom de domaine ou remplacer HTTP par HTTPS si vous effectuez une migration SSL.

Pour toutes les pages où cela n’est pas possible, vous devrez configurer une redirection individuelle. Assurez-vous que cela ne crée aucun conflit avec votre expression régulière et que cela ne produit aucune chaîne de redirection.

Testez vos redirections sur un serveur de test et vérifiez que cela ne produit aucune erreur 404. On vous recommande de le faire avant la mise en ligne de votre nouveau site.

Gardez à l’esprit qu’une fois les redirections mises en ligne, votre site a effectivement été migré. Le nouveau site doit être en parfait état avant de configurer les redirections.

13. Gardez le contrôle de l’ancien domaine

À moins que le but de la migration ne soit de vendre le domaine d’origine, on vous déconseille fortement de renoncer au contrôle de l’ancien domaine. Idéalement, l’ancien domaine devrait rediriger vers le nouveau, page par page, indéfiniment. Si ces redirections sont perdues, tous les liens entrants gagnés par l’ancien site seront également perdus.

14. Surveillez le trafic, les performances et les classements

Gardez un œil sur votre trafic de recherche et de référencement, en le vérifiant quotidiennement pendant au moins une semaine après la migration. S’il y a des changements dans le trafic organique, vérifiez au niveau de la page et comparez le trafic sur l’ancien site au trafic sur le nouveau site pour identifier les pages qui ont perdu du trafic. Ces pages, en particulier, doivent être inspectées pour détecter les erreurs d’exploration et les problèmes de liaison.

Demandez de l’aide à un spécialiste SEO pour surveiller votre classement pour vos mots clés cibles. Cela vous aidera également à identifier la rapidité avec laquelle Google indexe le nouveau site et s’il supprime l’ancien site de l’index.

15. Marquez les dates dans Google Analytics

Utilisez les annotations Google Analytics pour marquer les dates critiques lors de la refonte. Cela vous aidera à identifier la cause de tout problème que vous pourriez rencontrer au cours du processus.

annotation par date dans google analytics

16. Assurez-vous que Google Search Console est correctement configuré

Vous devrez configurer une nouvelle propriété dans Google Search Console pour le nouveau domaine. Vérifiez qu’il est configuré pour la bonne version, en prenant en compte HTTP vs HTTPS et www vs non-www. Soumettez à la fois l’ancien et le nouveau plan de site pour solidifier le message indiquant que l’ancien site a été redirigé vers le nouveau.

Soumettez un changement d’adresse dans Google Search Console, demandez à Google d’explorer le nouveau plan du site et utilisez “Explorer comme Google” pour soumettre votre nouveau site à l’indexation. Il est extrêmement important de vérifier que toutes vos redirections, canonisations et liens sont exempts d’erreurs avant de faire cela.

17. Gérez correctement le PPC

Mettez à jour vos campagnes PPC afin qu’elles pointent vers le bon site. Si vos campagnes PPC pointent vers l’ancien site, l’attribution sera perdue dans Analytics en raison de la redirection.

18. Mettez à jour toutes les autres plateformes

Mettez à jour tous vos profils sur les réseaux sociaux, les biographies, les autres sites Web que vous possédez, les signatures de vos mails et toutes les autres plateformes dont vous profitez, afin que les liens pointent vers le nouveau site et non vers l’ancien.

20. Surveillez le nombre de pages indexées

Google n’indexera pas toutes les pages de votre nouveau site immédiatement, mais si le nombre de pages indexées ne correspond pas à la même valeur que l’ancien site après un mois, quelque chose s’est définitivement mal passé.

21. Vérifiez les 404 et les redirections

Explorez le nouveau site pour vérifier qu’il n’y a pas de 404 ou 301 (ou tout autre code 3xx, 4xx ou 5xx). Tous les liens sur le nouveau site doivent pointer directement vers une page fonctionnelle. Les erreurs 404 et 501 sont les plus graves contrevenants et doivent être prises en compte en premier. S’il existe un remplacement approprié pour une page 404, modifiez le lien lui-même pour qu’il pointe vers le remplacement et vérifiez qu’un 301 est en place.

Les deuxièmes pires contrevenants sont des liens vers 301 pages qui existent sur l’ancien site. Même si ceux-ci redirigent vers le nouveau site, la charge du serveur est mauvaise pour les performances et la connexion à l’ancien site peut prêter à confusion sur le fait qu’une refonte de site a eu lieu. Bien que tous les autres efforts déployés devraient clarifier cela à Google et aux autres moteurs de recherche, il vaut mieux ne jamais laisser ces choses au hasard.

22. Explorez vos anciennes URL

Utilisez un outil de crawling pour explorer toutes vos anciennes URL. Assurez-vous d’explorer une liste d’URL que vous avez collectées avant la refonte et assurez-vous que la liste comprend toutes les URL qui n’étaient pas détectables par l’exploration. N’essayez pas d’explorer le site directement; les 301 le feront explorer uniquement la première page.

Vérifiez que toutes les anciennes URL redirigent vers le nouveau site. Il ne devrait y avoir aucun 404 sauf si vous avez supprimé la page pendant le processus de refonte. S’il y a des 404, vérifiez qu’il n’y a aucun lien vers eux. Si les 404 ne sont pas prévus, configurez une redirection appropriée.

Vérifiez les URL externes pour être sur que toutes les redirections sont fonctionnelles. Aucune des URL externes ne doit être en 301. Une redirection vers un 404 entraînera une expérience très frustrante pour vos utilisateurs et peut nuire à votre référencement naturel par d’autres moyens.

Conclusion

Si une refonte de site est effectuée sans tenir compte du référencement naturel, vous pouvez parier sur une perte de trafic venant des moteurs de recherche. Hormis les clients qui nous ont contacté après avoir été pénalisés par Google, les pires problèmes de référencement que nous avons rencontrés ont été ceux causés lors d’une refonte de site par des professionnels qui n’ont pas considéré la réaction des moteurs de recherche au processus. Faites-vous aider par un spécialiste SEO si vous envisagez de migrer votre site, et cela devrait se dérouler sans accroc.

Comment Web Hors Piste peut m'aider

Besoin d’aide d’un spécialiste SEO dans la refonte de votre site Web ? Chez Web Hors Piste [agence marketing digital], un spécialiste certifié par Google est à votre disposition pour répondre à vos questions.

Nos Derniers Articles 

Découvrez dans notre blog SEO les dernières actualités de Référencement Naturel, les mises à jour de l’algorithme Google et des bonnes pratiques pour l’optimisation SEO de votre site.

Top 10 des meilleurs outils de SEO

Top 10 des meilleurs outils de SEO

En 2020, 93% des expériences digitales ont débuté sur un moteur de recherche. Découvrez les meilleurs outils SEO pour booster votre visibilité sur les moteurs de recherche.

Nous partageons avec nos clients les dernières nouveautés dans le digital. Si cela vous intéresse, profitez-en